Le « Crack » dans le monde informatique

Un crack est un programme qui s’applique sur un logiciel pour modifier ou tromper son code, par exemple pour utiliser gratuitement un logiciel payant

Wikipédia, techno-sciences

Pour introduire le « Crack », il faut savoir ce qu’est:

Un programme (Informatique), c’est quand des lignes de code sous langage informatique s’exécutent avec le format .exe

Un patch est un programme qui s’insère dans les fichiers d’un logiciel payant et qui permet de lui <<faire croire>> que notre version est payée.

Le sérial est lui un autre type de programme qui va trouver des codes valides sur les logiciels qui en demandent pour passer Premium. Il ne va pas les créer directement.

Le keygen est différent mais similaire au deuxième, il créer directement des clés ou des codes valides, mais demande de savoir comment l’algorithme du logiciel fonctionne pour créer un code Premium.

Le crack, à quoi sert-il ?

Il sert la plupart du temps à avoir des programmes payants sans verser un sous, ce qui est bien sûr illégal, et c’est un problème qui préoccupe beaucoup les créateurs de logiciels indépendants qui créent des petits logiciels payants avec peu de budget.

Mais son utilité peut être autre chose, car il est aussi utilisé pour jouer à un jeu sans son disque, télécharger un logiciel payant en recherchant ou créant la clé (Série de Chiffres et de lettres) qui active le programme ou le patcher pour l’utiliser (Gratuitement).

Il permet aussi de se servir d’un logiciel sur une autre plateforme (Exemple: Un logiciel Windows pour qu’il soit sur Linux). Une interopérabilité. Voilà, vous savez un nouveau mot maintenant.                                            Le patch est la seule possibilité pour celui-ci.

Ce n’est pas appelé proprement un « Crack« , mais la triche dans les jeux-vidéos fonctionne de la même façon que le Patch. On insère un petit programme qui va modifier les codes de façon à le rendre plus facile ou embêter une communauté de jeu.

Enfin, rarement, mais ça arrive, il permet de corriger un bug ou un problème récurrent que les développeurs tardent à corriger. C’est l’utilisation la plus honnête du Crack.                                                           Le Patch est comme les 2 derniers cas la seule possibilité ici.

Comme presque tout, le Crack peut se révéler utile aux développeurs au même titre que les « Feedbacks » (Retours d’idées ou de bugs) comme le dernier exemple, ou peut aider certaines personnes (Pas tout le temps) comme avec le 2ième cas. Je penche plus du côté « Mauvais » car il possède plus de points négatifs que positifs. Certes, certaines personnes ne peuvent se permettre un achat internet, mais la plupart du temps, ceux-ci sont rares et des gens l’utilisent pour avoir des jeux ou logiciels gratuitement alors qu’ils ont les moyens de le payer. C’est un gros problème pour les sociétés informatiques, surtout les petites indépendantes qui font des logiciels payants et de qualité, qui se voient sans beaucoup de bénéfices malgré un bon travail. Même si c’est illégal, les sites comme Youtube ou Dailymotion laissent ces vidéos sans problèmes.

Les petits logiciels sont les plus crackées, car on ne sait pas la qualité d’un produit peu connu et on va donc le tester avant. Les plus honnêtes le payent après un crack si il leur plaît.  Mon avis.

Conclusion

Le crack se révèle être une mauvaise chose, mais à aussi ses points positifs. Ceux qui font des cracks ont des talents qu’ils utilisent à mauvais profit, au même titre que les Hackers, sauf s’ils le font pour la bonne cause comme le denier exemple, ou les Hackers qui essayent de défendre la vie privée. Il est très critiqué, ce qui est normal, et je rappelle que c’est illégal. C’est un sujet sensible que beaucoup défendent ou critiquent, pour les raisons citées en haut.

 

Sources:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Crack_(informatique)
http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=234
https://www.youtube.com/watch?v=WrbY6hg9ZnQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *