Une annonce maladroite

A Metz, au début du mois de Décembre, un père de famille de 48 ans a appris après avoir passé un scanner de l’estomac qu’il était atteint d’un cancer.

Cinq jours plus tard il a de nouveau reçu un courrier du centre hospitalier lui indiquant qu’il s’agissait d’une erreur médicale.

L’homme a alors décidé de se tourner vers la justice pour préjudice moral.

Source : 20 Minutes

Avis des journalistes : « on pense que les médecins devraient vérifier leur diagnostic avant d’annoncer quelque chose de grave. On pense aussi que ça doit être un soulagement pour la personne mais qu’à sa place on aurait été énervé aussi. »

 Article réalisé par les 3eB

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *